Est-il obligatoire d’assurer sa trottinette électrique ?

Les bolides électriques comme la trottinette électrique ont envahi le quotidien des Français. En effet, ces engins permettent de se déplacer plus facilement. Mais même ces appareils sont très pratiques, ils ne sont pas pour autant moins dangereux. Vous avez d’ailleurs craqué pour une trottinette électrique et vous aimeriez savoir si elle est concernée par l’obligation d’assurance. Dans notre guide, vous allez découvrir si pour conduire une trottinette électrique vous devez ou non souscrire à une assurance et à quelle assurance vous devez souscrire. 

La souscription à une assurance trottinette électrique est obligatoire

La trottinette électrique fait partie des Nouveaux Véhicules Électriques Individuels et des Engins de déplacement personnel motorisé. De ce fait, dès l’instant où vous en faites l’acquisition, vous êtes soumis à l’obligation d’assurance. Vous ne pourrez donc pas rouler légalement avec votre trottinette électrique sans l’assurance obligatoire minimale imposée par la loi. Le contrat d’assurance va être distinct de vos contrats d’assurance. Vous pouvez faire la souscription auprès de votre compagnie d’assurance habituelle, mais vous pouvez aussi vous adresser à une autre mutuelle si elle propose une meilleure offre. Cependant, prenez le temps de bien comparer les propositions à votre disposition pour être sûr de faire le bon choix.

L’assurance Responsabilité civile, l’assurance trottinette électrique obligatoire

Avant de vous déplacer avec votre trottinette électrique, vous devez souscrire à une assurance responsabilité civile pour une trottinette assurance. C’est l’assurance minimale pour votre engin de déplacement. Vous devez d’ailleurs souscrire à un contrat spécifique pour cet appareil, car votre assurance habitation ne prendra pas en charge cette machine. L’assurance responsabilité civile pour trottinette électrique vous permet de couvrir les dommages corporels et/ou matériels que vous avez causés à autrui en roulant avec votre trottinette électrique.

Autre article intéressant  Les différentes catégories de contentieux

Dans le cas où vous roulez avec votre trottinette électrique et que vous provoquez un accident, tous les frais pour réparer les dégâts seront à votre charge. Ce qui va d’ailleurs vous exposer à un risque financier considérable. Il est important de souligner que cette assurance ne couvrira que les dommages au tiers. Si vous voulez que votre trottinette électrique ainsi que vous soyez protégés quand vous êtes sur votre engin, vous allez souscrire à d’autres garanties. Plusieurs options s’offrent d’ailleurs à vous en fonction de vos besoins et de vos attentes.

  • La garantie contre le vol permet de protéger votre trottinette électrique des vols. Effectivement, cet appareil est très convoité, c’est pourquoi de nombreux propriétaires font face au vol de leur machine. D’où l’importance de cette garantie. Il est toutefois important de bien vérifier les conditions pour profiter de la garantie et les exclusions pour éviter les mauvaises surprises.
  • La garantie contre la casse qui permet d’être indemnisé en cas de casse de votre trottinette électrique dans un accident que vous avez causé ou pour un dommage accidentel.
  • La garantie conducteur qui est indispensable pour vous protéger contre les dommages corporels que vous pouvez vous faire avec votre trottinette électrique. En effet, que ce soit dans un accident ou à la suite d’ une chute qui implique votre engin, vous pouvez vous blesser. La garantie est là pour prendre en charge vos blessures.

Les risques de rouler sans une assurance trottinette électrique

La souscription à une assurance pour trottinette électrique est une obligation imposée par la loi. Si vous roulez avec votre appareil sans l’assurance minimale obligatoire, vous commettez un délit qui vous expose à une amende de 3 750 €. Dans certains cas, votre véhicule peut vous êtes confisqué. D’autre part, dans le cas où vous provoquez un accident avec votre engin, vous serez tenu de prendre en charge tous les frais pour la réparation des dégâts que vous avez causés. Sans oublier que si vous êtes blessé, vous ne pourrez pas être pris en charge.

Autre article intéressant  Adaptation des lois face à l'essor des courses en ligne : les enjeux juridiques