Recourir à un avocat pour défendre les droits de locataire

De nos jours, il n’est pas rare de trouver des locataires en situation conflictuelle avec le propriétaire. Faire appel au service d’un avocat est un dernier recours pour certains. Cependant, ce professionnel vous est de grande aide pour que vous puissiez défendre vos droits.

Les droits de locataire

La plupart des locataires ignorent ce que sont leurs droits en tant que locataires. Il existe de nombreuses règles qui peuvent aider les locataires :

  • la loi Alur
  • la loi Dalo

La loi Alur stipule que les locataires ont accès à un logement qui respecte les convenances et est recommandable. La loi Dalo concerne également le droit des locataires. Elle régit le droit d’un demandeur de logement qui a effectué une demande auprès d’un propriétaire, mais ce dernier n’a pas répondu à sa requête. Elle porte aussi sur le droit des locataires au cours de l’hiver. Elle indique que le locataire en difficulté ne peut pas être expulsé par le propriétaire durant l’hiver. Il s’agit de la trêve hivernale du 1er novembre jusqu’à la fin mars. Il s’agit d’une trêve qui permet de faciliter le paiement, qu’il s’agisse du loyer ou de la facture d’électricité.

Les situations conflictuelles entre locataire et propriétaire

Il existe de nombreuses situations qui occasionnent des conflits entre les locataires et les propriétaires. Cela peut s’agir d’un désaccord sur le règlement des frais d’électricité ou encore concernant la rétribution du loyer. Il existe également des problèmes qui engendrent des conflits en rapport avec l’annonce immobilière effectuée par le propriétaire. Par ailleurs, les locataires se confrontent aussi à la discrimination à la location. Cela peut bien concerner l’état de santé, le sexe, l’origine ou bien d’autres critères. Face à toutes ces situations, faire appel à un défenseur de droit est de mise. La plupart des locataires ignorent qu’ils peuvent recourir à cette solution.

Recourir à un avocat : est-ce obligatoire ?

Toutes sortes de litiges liés à la location peuvent être présentés devant un avocat. Cependant, il n’est pas obligatoire d’être obligé d’être représenté par un défenseur de droits. Cela concerne essentiellement les baux à usage d’habitation. Il est aujourd’hui possible de réaliser une procédure sans audience physique. Elle peut être réglée à l’amiable. La législation française stipule que tous litiges liés à la location ne faisant recours à l’intervention d’un avocat doivent obligatoirement être réglés à l’amiable. Cependant, il est réalisable pour un locataire de faire valoir ses droits par l’intermédiaire d’un défenseur de droit. Il pourrait également demander des informations ou des conseils auprès de ce professionnel. Bien que tous les avocats puissent vous venir en aide, il est plus judicieux de faire gérer vos problèmes liés à la location auprès d’un avocat en droit immobilier.