Quelle est la différence entre un juge et un juriste ?

Dans le domaine du droit, les termes « juge » et « juriste » sont fréquemment employés. En effet, étant donné qu’ils désignent tous des catégories importantes et parfois similaires d’acteurs du système juridique, ils reviennent régulièrement dans les discussions. Seulement, à cause des similitudes existant entre ces deux expressions, de nombreuses personnes, au fil du temps, ont commencé à les utiliser de manière interchangeable. Ce qui a engendré une certaine confusion quant à leurs rôles spécifiques. Face à un tel constat, nous avons entrepris de dissiper la brume d’incertitude en vous clarifiant les frontières qui séparent ces deux concepts fondamentaux du monde juridique. Voici donc la différence que vous devez toujours établir entre un juge et un juriste.

Le juge, c’est qui ?

Le juge est le juriste qui a été formé et nommé pour occuper une fonction spécifique au sein de l’appareil judiciaire. En d’autres termes, bien qu’il incarne une figure centrale du système judiciaire, il est lui-même d’abord un juriste à part entière.

Chargé de rendre des décisions dans le cadre des litiges et des procédures légales, sa principale responsabilité réside dans l’application de la loi dans les affaires qui lui sont présentées. Ainsi, contrairement à une certaine catégorie de juriste, il n’est pas directement impliqué dans la préparation des dossiers, puisque son rôle est d’agir en tant que tiers impartial.

Par ailleurs, il convient de souligner qu’en raison de l’identité ou de la méthodologie de travail du juge, plusieurs personnes décident de remplacer leur avocat en pleine procédure. Seulement, elles ignorent qu’il faut une certaine technique pour le faire. Si vous vous demandez laquelle, Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le fait de changer d’avocat en cours de procédure afin d’éviter de nuire à votre affaire.

Autre article intéressant  Un cabinet d'expertise comptable en ligne

C’est qui un juriste ?

Le juriste est simplement celui qui a suivi et terminé des études de Droit. Il n’est donc pas un juge, ni même un avocat, car n’ayant pas suivi la formation. Pour le devenir, il va d’abord lui falloir faire des études complémentaires.

De même, notez que le juriste peut choisir de travailler au sein d’une entreprise privée, dans une administration publique ou même d’intégrer un cabinet d’avocat. Cependant, il exerce toujours en tant que salarié et œuvre pour le compte de l’organisation qui l’emploie. Contrairement aux avocats, il n’est pas autorisé à pratiquer comme travailleur indépendant.

Pour faire simple, le statut de juriste ne permet pas de représenter des clients privés, de rédiger des contrats en leur nom, ni de négocier des accords pour leur compte. Le principal rôle d’un tel profil se limite à fournir des conseils juridiques à son employeur, que ce soit une entreprise, une administration ou un cabinet d’avocat.

En somme, les juges sont les décideurs du système judiciaire, tandis que les juristes sont des professionnels du droit qui fournissent des conseils juridiques au sein d’organisations.