La conception de droit

La notion de droit a une double conception : la conception objective et la conception subjective. De ce fait, il est donc normal qu’il existe un droit objectif et un droit subjectif.

Le droit objectif est l’ensemble des règles qui déterminent le déroulement de la vie des personnes morales et personnes physiques en société. Le droit, de ce point de vue, est un mode d’organisation des relations humaines dans la société. Il est à un moment donné, dans un pays donné appelé droit positif. Pour parvenir à cet objectif, la règle de droit doit être une règle générale. Elle n’est pas conçue pour telle ou telle personne, mais pour toute personne se trouvant dans une situation donnée. On dit que la règle de droit est impersonnelle. Elle est aussi une règle homologuée par l’autorité publique. Elle est donc obligatoire et contraignante. Par conséquent, nul ne peut se faire justice soi-même dans notre société. C’est à l’état, notamment aux autorités de l’état qu’il appartient d’appliquer les sanctions.

Le droit objectif connait une grande division

Le droit public régit l’organisation et le fonctionnement des pouvoirs publics et les rapports entre les particuliers et l’administration.

Subdivision de droit public :

*— le droit constitutionnel est la branche du droit public qui a pour objet l’organisation de l’État et le fonctionnement des institutions politiques.

* –Le droit administratif comprend l’ensemble des règles concernant l’organisation des services publics, les attributions et les pouvoirs des différentes administrations.

* –le droit des finances publiques détermine les conditions dans lesquelles l’État se procure les ressources (exemple : les impôts) nécessaires aux dépenses qu’il doit effectuer (exemple : les dépenses relatives à la défense nationale)

Subdivision du droit privé

*— le droit civil règle les rapports des sujets de droit entre eux : le droit au divorce, le mariage, le contrat, les successions par exemple. On dit que le droit civil est le droit commun.

* –Le droit commercial est l’ensemble des règles applicables aux commerçants et aux sociétés commerciales dans l’exercice de leurs activités professionnelles, ainsi qu’aux opérations commerciales en général.

* –Le droit du travail régit les rapports employeur-salariés.

Il existe d’autres nombreuses branches du droit privé comme le droit rural, maritime et le droit international public et privé.

Droit privé

Le droit privé englobe plusieurs contextes sociaux. Il comprend les règles qui régissent les particuliers (ou les personnes physiques), ainsi que les entreprises, organisation et association etc. (personne morale). Dans les deux cas, le domaine dans lequel la loi intervient est très vaste. Cela dit, la loi qui administre les particuliers concerne la vie d’un individu dans son ensemble tout particulièrement le droit de la famille et tout ce qui concerne le contrat établis entre deux parties. Or, le droit qui gère les personnes morales est sans aucun doute basé par le relationnel. Entre autre le contrat de travail, le précepte commercial et les relations institutionnelles.

Ses domaines d’intervention

Il intervient sur 4 branches dont, le droit civil, social, celui des affaires et celui du rural.

La première englobe le droit des citoyens, la vie politique, le droit de tout individu et l’Etat lui-même. On parle des règles qui dictent le comportement individuel ainsi que la dynamique de groupe.

La deuxième détaille les règles conditionnant l’emploi. C’est-à-dire une prérogative donnée par le citoyen aux intérêts de la population sur ses rapports particuliers.

Aussi, il assure la protection sociale faisant appel à une institution officielle regroupant autant d’organisme de gestion. Tous les contextes sociaux sont concernés par ce type de droit.

Il y a des règles qui régissent les affaires. Ceux-ci détaillent le jargon entrepreneurial et commercial. Il y a ce qu’on entend par loi de la concurrence et celle de la consommation.

Enfin, il y a des lois qui régentent l’exploitation foncière et la propriété agricole. Une exploitation, c’est le fait d’utiliser un terrain en vue d’en tirer un profit. Les exploitants doivent se soumettre à des conditions imposées par la loi. Cela est valable même si le sujet concerné est le propriétaire.

Pourquoi inventer ce concept ?

Le but de cette conception est de pouvoir apporter une balise par rapport au comportement humain. En générale, tout sujet est susceptible d’agir comme bon lui semble. Par contre, chaque agissement n’est pas sensé convenir à la vie sociétale. C’est pour cette raison qu’on a inventé le droit privé.

Ce concept représente une institution d’une grande envergure. C’est lui qui modère chaque comportement. Avec lui, tout un chacun agit de manière judicieux.