Les erreurs courantes à éviter en matière de déclaration de revenus et d’impôts

1. Ne pas déclarer ses revenus à temps

Une erreur fréquente est de ne pas respecter les délais de déclaration des revenus, ce qui peut entraîner des pénalités financières. Il est important de bien connaître les dates limites pour éviter ces pénalités et s’assurer que l’on paie le montant d’impôts correct.

2. Omettre de déclarer certains revenus

Tous les revenus doivent être déclarés, qu’ils soient issus d’un emploi, d’une prestation sociale, d’un investissement ou d’une autre source. Il est fréquent que certaines personnes omettent de déclarer des revenus, pensant qu’ils ne sont pas imposables. Cependant, cela peut entraîner un contrôle fiscal et des pénalités.

3. Ne pas conserver les justificatifs nécessaires

Pour justifier certains éléments de la déclaration, il est nécessaire de conserver des justificatifs tels que des factures, des contrats ou des relevés bancaires. Ne pas conserver ces documents peut rendre difficile la vérification en cas de contrôle fiscal et exposer à des redressements.

4. Confondre les crédits et les réductions d’impôts

Certains contribuables confondent les crédits d’impôt avec les réductions d’impôt, ce qui peut mener à une mauvaise déclaration. Les crédits d’impôt sont des sommes qui viennent directement en déduction du montant de l’impôt à payer, tandis que les réductions d’impôt sont calculées sur le montant total du revenu imposable.

Autre article intéressant  Les différences entre l'impôt sur le revenu et l'impôt sur les sociétés

5. Ne pas tenir compte du quotient familial

Le quotient familial est un dispositif qui permet de prendre en compte la situation familiale du contribuable (nombre d’enfants à charge, situation matrimoniale) pour calculer l’impôt sur le revenu. Certaines personnes omettent de renseigner ces informations dans leur déclaration, ce qui peut conduire à un impôt plus élevé que prévu.

6. Ne pas vérifier l’exactitude des informations préremplies

La plupart des informations nécessaires à la déclaration sont préremplies par l’administration fiscale, mais il est essentiel de vérifier leur exactitude avant de valider la déclaration. Des erreurs peuvent se glisser dans ces informations et impacter le montant final de l’impôt.

7. Oublier de signaler un changement de situation personnelle ou professionnelle

Tout changement dans la situation personnelle ou professionnelle doit être signalé à l’administration fiscale lors de la déclaration (mariage, divorce, naissance d’un enfant, changement d’emploi). Ces changements peuvent avoir un impact sur le montant de l’impôt et doivent donc être pris en compte.

8. Ne pas profiter des avantages fiscaux auxquels on a droit

Certains contribuables ne profitent pas pleinement des avantages fiscaux auxquels ils ont droit (déductions pour frais professionnels, abattements pour personnes âgées ou invalides). Il est important de se renseigner sur ces dispositifs pour optimiser sa déclaration et réduire son impôt sur le revenu.

9. Ne pas demander conseil auprès d’un expert-comptable ou d’un avocat fiscaliste

Pour éviter les erreurs dans sa déclaration et bénéficier au mieux des avantages fiscaux existants, il peut être utile de faire appel aux services d’un expert-comptable ou d’un avocat fiscaliste. Ces professionnels peuvent aider à mieux comprendre le système fiscal et ainsi éviter les erreurs courantes mentionnées ci-dessus.

Autre article intéressant  Comment gérer les aspects fiscaux d'un héritage ou d'une donation ?