Comment assurer sa trottinette électrique ?

La trottinette électrique est un nouveau moyen de déplacement urbain utilisé aujourd’hui dans de nombreuses villes. L’utilisation de cet engin comme moyen de déplacement requiert l’acquisition d’une assurance obligatoire. Comment assurer sa trottinette électrique ? Cet article vous exposera les différentes démarches que vous devez mener pour assurer votre trottinette.

Pourquoi assurer sa trottinette électrique ?

Il est important de savoir la raison pour laquelle il est obligatoire de souscrire à une assurance pour votre engin. La trottinette électrique est un engin de déplacement  personnel et motorisé. Cette obligation de souscription à l’assurance est due au fait que celui-ci a un statut d’engin terrestre à moteur. Son assurance est rendue obligatoire par la loi afin de dédommager les éventuelles victimes que vous feriez en circulation.  Ladite assurance vise à protéger non seulement les usagers de la route, mais vous aussi qui êtes le conducteur. En cas d’accident, votre victime et vous-même serez protégés par la compagnie d’assurance avec laquelle vous avez signé le contrat. En revanche, même si votre trottinette est endommagée, l’assurance ne vous donnera aucune indemnisation.

Comment souscrire à une assurance pour sa trottinette ?

Maintenant que vous savez pourquoi vous devez souscrire à une assurance pour votre trottinette, découvrez ensuite comment vous pouvez faire cette souscription. Il est important de savoir que toutes les compagnies d’assurance n’assurent pas les trottinettes. Sur ce, lorsque vous achetez une trottinette électrique, vous devez faire le point des compagnies qui acceptent et qui offrent l’assurance à ce type d’engin. Une fois ce recensement effectué, vous devez évaluer le prix mensuel ou annuel à payer pour vous mettre en règle. Ce prix varie d’ailleurs selon les garanties dont vous avez besoin. Ces garanties peuvent être: la responsabilité civile, la défense pénale et recours, la protection juridique, la garantie du conducteur et bien d’autres. Le prix à payer augmente considérablement au cas où vous aimeriez être dédommagé par la compagnie suite à un accident ou un vol ou un dégât involontaire à autrui. Sur ce, le prix à payer varie entre 3.3 euros à 10.92 euros par mois selon les garanties auxquelles vous avez souscrit. Pour finir, évaluez minutieusement les compagnies sur votre liste et leurs exigences afin de choisir celle qui pourrait répondre convenablement à vos besoins.

Autre article intéressant  La protection des consommateurs de CBD : législation et recommandations

Quels sont les risques si vous ne souscrivez pas à une assurance pour votre trottinette ?

Une panoplie de sanctions est prévue pour les utilisateurs de trottinette qui ne souscriraient pas à une assurance responsabilité civile. Les sanctions sont entre autres : le payement d’une amende qui peut varier jusqu’à 3750 euros, la confiscation définitive de votre trottinette, l’exécution d’un travail d’intérêt général. Une autre sanction est que vous pouvez être privé de votre droit de conduire les véhicules terrestres moteurs notamment les trottinettes. Vous pouvez également être obligé à faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière. En marge de toutes ces sanctions, vous devez prendre en charge toutes les dépenses liées à la prise en charge et au dédommagement de votre victime.

La trottinette est un moyen de locomotion de la nouvelle génération utilisé surtout dans de nombreuses villes. Comme tout autre véhicule terrestre à moteur, son utilisation nécessite la souscription à une assurance en vue de protéger votre victime et vous-même en cas d’accident.